(Serveur fermé)
 
AccueilWikiS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoires de l'immatériel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dagon le Dément, Éladrin

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 08/02/2016

MessageSujet: Histoires de l'immatériel   Jeu 18 Fév - 14:15

La grotte et le corbeau
La préparation



D’une petite étincelle jaillit le feu. Une unique source lumineuse et ambrée enveloppait à présent le pâle personnage, formant une sphère chaleureuse qui le préservait d’une obscurité absolue et oppressante. Une flamme délicate et éphémère qui disparaîtra dès sa tâche accomplie.

Après autant d’années à contempler la même lueur ambrée, les yeux immortels du pâle personnage restaient émus par la complexité de ce petit élément et par sa danse perpétuelle. Quelque chose de si beau, et pourtant, si destructeur. Des mots qui lui remémoraient que certaines belles choses possédaient leur lot de danger. Maintenant, l’elfe possédait solitude et feu, deux choses nécessaires pour sa préparation. Satisfait, l’elfe aux plumes de corbeau installa le support métallique au-dessus de la flamme, y déposant un petit bâtonnet d’un noir d’ébène; un mélange d’huile animale, de cire et de charbon durcit qu’il devait chauffer avec l’aide d’un petit feu pour être utilisé.

“Se perfectionner pour mieux protéger ainsi est le credo d’un Rôdeur.”

Un souvenir lointain lui rappelait le moment où il cessa d’être un simple chasseur, pour rejoindre les sinistres rôdeurs de sa terre natale. Comme à l’époque, c’était la voix de son frère.

Voyant que l’huile commençait à s’échapper du bâtonnet, il le saisit rapidement et sans attendre commença à appliquer la mixture autour de ses yeux. Le Noir chauffé collait maintenant à son épiderme blafard, s’adonnant à assombrir un cercle bien défini.

“Seule la connaissance mène à la perfection.”

Malgré le trouble que lui apportait ce souvenir, sa tâche n’en était pas interrompue. Il continuait d’assombrir son visage en y apposant la texture cirée, masquant peu à peu sa peau blanche habituelle.

“Tu t’es lancé dans cette quête interminable le jour où tu as marqué ton nom sur la pierre. Dagon, la poursuis-tu pour les mêmes raisons?”

Les paupières closes, il terminait les dernières retouches, usant seulement de ses doigts pour étendre le noir déjà appliqué, se fiant simplement à la pression pour guider ces gestes délicats. Au cours l’oeuvre, l’obscurité de la caverne regagna en terrain, la petite lueur n’étant plus aussi vive qu’au commencement.

Il se laissa baigner dans le silence, un moment, avant d’être brisé par sa propre voix pour quelqu’un qui n’entendrait plus jamais.

“Oui, et jusqu’à la fin.”

Lentement, il ouvrit ses yeux, constatant le masque macabre apposé sur son visage; celui d’un mort.



Le Masque de mort:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoires de l'immatériel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» entité akkashaique et éther
» Théiste ou athée, dans quel monde vivons-nous ?
» Pourquoi on jurerait qu'un Dieu a pensé l'Univers, hypothèse.
» La grande messe du matériel astro
» Le matériel du parfait reconstitueur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Mystiques UO :: Rôliste :: Histoire des personnages-
Sauter vers: