(Serveur fermé)
 
AccueilWikiS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une retraite écourtée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adelheïd Sunivasdóttir

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 06/09/2015
Localisation : Québec

MessageSujet: Une retraite écourtée   Jeu 21 Jan - 22:39

Le soleil se levait lentement et commençait à pénétrer à travers les vitraux, une petite brise rafraîchissante venait caresser le corps nu d'Adelheïde alors que tout ses membres étaient déjà réchauffés par les vapeurs chaudes de son bain de lait journalier. Les éclats de lumières colorés réfléchissaient sur les nombreux bijoux dorés de la femme de la fin trentaine. Veuve depuis quelques années, elle profitait d'une vie calme et confortable dans ce qui restait du domaine familial. Dans les apparences, elle avait eu tout de la femme au foyer Ansgar typique de sa génération.

Elle finit par sortir lentement de son bain, s'enroulant dans une fine étoffe de soie blanche, s'asseyant devant son luxueux meuble coiffeuse. Elle commença à brosser ces cheveux platines, contemplant le levé du soleil.

Soudain, on frappa à la porte de sa chambre. Elle redressa alors un peu le drap qui la couvrait.


- Entrez.

Une frêle domestique, habillée relativement chic pour une dame de maison, s’avança timidement avec une petite enveloppe en mains.



- Madame, du courriez pour vous...

Adelheïde soupira, se tournant en forçant un sourire vers sa domestique.

- Chère, vous êtes bien affable... Mais je vous ai déjà dit que je n'acceptait plus le courrier.

La domestique rougit, mais prit une inspiration de courage.

- Elle porte le sceau, madame.

Adelheïde perdit alors un peu de son calme typique, tendant la main de manière insistante. Aussitôt qu'elle eut en mains la dite enveloppe, elle remercia la domestique d'un sourire évocateur. Celle-ci s’effaça, refermant la porte derrière elle.

Quelques minutes de lecture plus tard, la femme s’avança vers l'âtre mourant de sa chambre, y lançant l'enveloppe. Elle passa un moment à contempler les restes de papiers ravivant un peu les flammes. Elle soupira un peu alors, secouant la tête elle murmura pour elle-même en fixant le feu.


- Après tout ce temps... Il faut croire que le repos aura été de courte durée.


Après quelques instants de réflexion, elle pressa le pas et posa le loquet sur sa porte. Après quoi, elle retourna vers son meuble coiffeuse, retirant ses bijoux.

Elle donna un coup de talon dans le bas gauche du même meuble et un compartiment qui apparût jusque là inexistant s'ouvrit sous la pression bien appliquée.

Elle prit les vêtements de paysanne se trouvant à l'intérieur ainsi qu'une longue aiguille à tisser. Elle coiffa ces cheveux dans une toque sévère puis se dirigea vers un majestueux cadre disproportionné près de son lit. Elle insèra la dite aiguille dans le coin supérieur droit du cadre. Celui-si bougea vers la gauche dans un grincement à peine sonore, révélant un escalier sinueux et lugubre.

Plantant l'aiguille dans son chignon, elle s'engouffra flambant nue dans l'étroit passage alors que le cadre se replacait derrière elle... laissant sa chambre au silence de l'aurore et à une ôdeur de lait frais qui refroidit.


Dernière édition par Adelheïd Sunivasdóttir le Ven 22 Jan - 2:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une retraite écourtée   Ven 22 Jan - 0:43

La dite missive fut livré directement a la porte du domaine familiale, le parchemin était enroulé d'un cordon blanc et bleu marin scellée d'un écusson symbolisant la ordre.



Madame Sunivasdóttir,

Je me présente Azraël, de la maison Konogan. Votre défunt mari,
a su m'enseigner les rigueurs de la voie du paladin. Ayant eu de grandes
discussions avec lui au long de plusieurs périples et entraînements, il m'a référé de nombreuses
fois à vous, pour toutes sortes d'objectifs, je tentais de vous tenir hors de se que nous faisions. Suite
à de nombreuses attaques et incidents , Les Gardiens ont été éparpillés un peu partout aux travers de ce mondes.
J'ai besoin de vos talents, l'église a besoin de vous. Si vous lisez cette lettre
venez me rejoindre à Menoch, je vous renverrai une date précise pour notre rencontre.

Sincèrement , Azraël Konogan
Revenir en haut Aller en bas
 
Une retraite écourtée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une retraite écourtée
» retraite de guérison intérieure
» recherche lieu de retraite dans region autour de Paris
» RETRAITE D’UTTARATANTRA GUIDEE par DZOGCHEN RANYAK PATRUL RINPOCHE
» LA VACUITE - RETRAITE D’HIVER AVEC DZOGCHEN RANYAK PATRUL RINPOCHE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Mystiques UO :: Rôliste :: Histoire des personnages-
Sauter vers: