(Serveur fermé)
 
AccueilWikiS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Périple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Siv

avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 15/01/2016

MessageSujet: Le Périple   Jeu 6 Avr - 10:35

À la fin de la soirée, la petite équipée s'était rassemblée sur le pont du navire.

Lûle perchée sur son mât. Gendryl et Eleis s'affairant à l'empaquetage de la cale, Davarion tractant un paquet trop massif en pestant...

Le départ s'était déroulé sans trop d'anicroches. Mikael, Samuel et Davarion avaient mis du leur pour appréter le navire, malgré leur inexpérience avec voilures et cordages. Flammes magiques conjurées avaient repoussé les glaces qui se formaient sur les eaux portuaires et bloquaient la visibilité des rochers en plus de les entraver, Lûle avait pu maintenir sa concentration, et avait mis en garde les navigateurs de la présence de rochers.

Une fois en haute mer, la petite équipe couvrant le pont poussa un soupir de soulagement.
Les vents, soufflaient du nord vers le sud, et leur étaient favorable.

Et à mesure de leur avancée sur le roulis léger, le temps semblait s'adoucir, et prenait des airs de printemps.

Malgré l'inquiétude de Mikael quant à l'état de la cale, au vu des récits prolifiques et peut-être magnifiés que le grand eodh avait narrés au Hall, là-dessus Davarion et Siv étaient allés trouver repos, se trouvant un hamac conjoint.

Qui sait combien de temps durerait le temps faste, et la faveur des vents?
Revenir en haut Aller en bas
Aethyr

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 06/03/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Jeu 6 Avr - 20:32

Le vent avait levé et le second avait demandé d'affaler les voiles. Après qu'Aethyr se soit occupée de celles qui pendaient du mât arrière, Skelnar entreprit de l'aider à déployer les voiles à l'avant. Ils avaient grimpé dans le hauban chacun de leur côté; lorsque l'Elfe mit le pied sur la corde de soutien, un vent fort fit claquer la voile et fit perdre pied à la gabière. La main qui tenait toujours le cordage aurait peut-être lâché prise si le mousqueton n'avait pas tenu bon, mais l'anneau ne s'arracha pas et elle demeura suspendue en l'air. Les cours donnés par Greta venaient de lui sauver la vie. Avec effort et avec l'aide de Skelnar, elle se raccrocha au hauban et ils purent terminer d'affaler les grands bouts de toile.

Toutes voiles dehors, le navire avançait à bon train.
Revenir en haut Aller en bas
Siv

avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 15/01/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Sam 8 Avr - 1:14

Une soirée agitée avait secoué le navire.

D'abord, la chamane s'était réveillée le visage barbouillé, par une toilette sommaire. Pour peu, on aurait pu croire qu'elle avait grignoté du charbon en cachette, avant le petit matin. Davarion lui ayant signalé, elle avait été finir de se débarbouiller.

Plus tard, en journée, elle avait émergé de la cale pour voir en surplomb voler des créatures lointaines, qui s'étaient avérées des anges démoniaques. Suite à une brève négociation avec la capitaine, où l'entité promettait de réduire en esclavage l'équipage pour son seigneur de Valacirca, où l'un des anges rebelles avait fondu sur la vigie Mikael, une mêlée sur le pont s'en était suivie, où les présents s'en étaient sortis avec quelques plaies, bosses, mais plus ou moins indemnes.

Les corps des créatures rejetées à la mer avaient attiré des monstres marins. D'abord, un banc de serpents de mer. Puis, une créature immense, longue deux fois comme le navire, semblait les avoir bloqué sur place un temps, secouant la grande nef d'un choc. Tout le flanc est du bateau avait été transpercé, au dessus de l'eau heureusement. Il s'en était fallu de peu qu'ils ne coulent!

Puis, l'immense ombre s'en était allée comme elle était venue, vers l'ouest. Dans son sillage, un bébé kraken et une petite créature des abysses étaient venues tenter de déclarer leur flamme au navire, et avaient été rapidement vaincues. Les petits de cette grande ombre marine? Des retardataires du blanc formé par des créatures sous-marines?

Difficile à dire.

Ils n'avaient pas trop pondéré la question, avec un échafaud de fortune, Eleis et Mikael étaient descendus au flanc du navire, pendant que Samuel tenait la vigie sur le mat, et que Davarion passait les planches. La réparation était hâtive, mais devrait tenir pour la tempête qui venait du front est.

Les cieux noirs approchant avaient pressé les réparateurs. Les voiles à demi ouvertes les avaient portés un peu, avant que le mauvais temps ne les rattrappe. Avant que la tempête ne s'abatte, voile avaient été roulées, les effets empaquetés, les caisses attachées au mur pour que tout ne roule pas en fatras dans la cale.

Ce soir là, Davarion et Siv avaient un peu roulé dans leur hamac, le sommeil agité. La tempête au dehors faisait rage, et sans doute les tenait un peu éveillés, dans le roulis des vagues, le fracas du tonerre comme du ressac, et le bruit de l'ondée crue.
Revenir en haut Aller en bas
Eleis Morgane, Ansgar

avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 03/04/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Sam 8 Avr - 11:01

Le gros de la tempête ne dura pas plus qu'une journée laissant le bateau dans un sale état.
Le capitaine reveilla tout ceux qui devait l'etre et les bombarda de tâches. Tout le pont devait etre astiquer et liberer des algues, du sel et du limon rendant l'endroit glissant. Elle pressa particulierement le plus casse pied des mousses, Samuel. Heureusement, elle n'avait qu'a lancer un clin d'oeil à Mikael pour le faire s'activer comme le lèche botte qu'il etait.

Gretta n'y echapa aucunement, bien au contraire. Elle subit particulierement le courrou de sa capitaine. En plus de ses tâches habituelles pour les repas, elle se fit donner la corvé de se faufiller dans la sous calle pour vérifier l'etat de la coque, reparer ce qu'il y avait a reparer ainsi qu'évacuer l'eau. Lorsqu'elle aura fini tout ca, elle allait devoir rendre des comptes à sa supérieur.

Lule fut affecté à la tâche de terminer à la fellure de la coque. Eleis l'avait rapidement refermer, mais ce fut vite fait et temporairement.

Lole pour sa part fut envoyé dans la vigie pour ne pas avoir cette asperge non-chalante dans ses pattes. Oui oui, ce fut relativement les paroles de la capitaine.

Les matelots ne fut pas vraiment épargner : Toutes voiles dehors ! Je ne veux plus de contretemps on a une ile à trouver !

Était ce le manque de sommeil ou les brie sur son navire qui l'avait rendu aussi irritable. Quoi qu'il en soit, elle ne laissa pas place à la discussion. Ils etaient en mission, pas dans la croisière s'amuse.
Revenir en haut Aller en bas
Batman

avatar

Messages : 1168
Date d'inscription : 08/02/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Sam 8 Avr - 12:31

Malheureusement, le répis de la tempête aura été court. Celle-ci reprenant de plus belle, il semblerait que le bateau accosterait sous les vagues immenses et fort probablement, en un sale état. La tempête en mer, avait repris de plus belle, le pire ayant été éviter... Le typhon.
Revenir en haut Aller en bas
Siv

avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 15/01/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Sam 8 Avr - 12:53

Avant d'accoster, voyant encore les cieux bien obscurs autour d'eux, pendant que tout un chacun s'affairait aux tâches désignées par la capitaine, et déroulaient les voiles, Siv avait pris la décision de catalyser un peu de la force de la nature toute puissante, qui jouait contre eux.

Sur le pont à peine nettoyé par les matelots, sous les protestations peut-être, elle tracerait un cercle d'arcane, et incanterait avec force, assise au centre de ce cercle, le sortilège druidique lui conférant un empire sur "L'essence des vents".

Les Voiles se gonfleraient pleinement, et à pleine vitesse ils iraient vers leur destination, ainsi que la capitaine l'espérait. Elle se redresserait lorsque terre serait en vue, rompant le sortilège. Sans doute l'atteidraient-ils juste à temps, espérait-elle, avant que la tempête ne les frappe à son pire.
Revenir en haut Aller en bas
Siv

avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 15/01/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Sam 8 Avr - 15:12

La tempête avait été dévastatrice. Siv avait procédé de son mieux pour maitriser les vents, mais les vagues ballottaient à leur gré la grande nef.

Davarion et Lûle tâchaient, de leur mieux, de tenir la barre, qui s'était rompue alors qu'une grande vague les avait frappée, à peine atténuée par l'impact d'un mur de pierre magique qui l'avait frappé avant de couler en son sein.

Les incantations de protection, les prières des uns, les avaient peut-être porté à grand peine, sans perte mais avec au moins blessé, Mikael ayant été choir sur les mâts tour à tour, lorsqu'une immense vague les avait charrié. Ils avaient fini par échouer sur un lot de récif, en un ultime choc, au bord de l'ile.

Après des réparations à la coque, fendue des deux côtés, et avoir écopé l'eau de la cale, ils avaient préparé une modeste expédition d'éclaireurs. Après concertation et étude des cartes, et vision volage, ils avaient opté pour l'une des plages moins exposées pour débarquer. Eleis, Siv, Lôle et Lûle, ainsi que Mikael, avaient mis pied à terre.

Leur première découverte avait été une cabane de paille décrépite, maculée de vieux sang séchée, avec en son sein un relief d'armure féminine, et un sac, contenant un parchemin adorné d'un seul mot : "Zator", le nom du dieu déchu de l'audace. En son parage, une vieille coquille de noix décrépite attestait de l'arrivée de l'aventurière, présumèrent-ils. Ils avaient éliminé un lot de petits dragons, quelques adolescents, une paire de wyverne et une wyrm violette, en leur exploration, avant de revenir au parage du campement originel. Ce serait là,  avait décidé la capitaine, qu'ils érigeraient le leur.

Siv avait sécurisé pour sa sieste la petite cabane, avec l'accord du capitaine qui se doutait bien que le couple pouvait vouloir un peu d'espace. Au moins Davarion aurait heureuse surprise de pouvoir la retrouver là, lui à qui, présumait-on, le régime sec du voyage ne seyait pas.

Avant de s'assoupir, elle avait fait bruler un peu d'encens dans un bol, précédant sa méditation de l'incantation "Ahn Mi Sah Ko", connue des spirites. Certains usent du proverbe "Si les morts pouvaient parler"... Siv quant à elle, cherchait à sa manière à donner une voix à ces lieux qui semblaient avoir eu une histoire bien à elle, jamais contée encore, et s'évertuait de l'explorer à sa façon.
Revenir en haut Aller en bas
Siv

avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 15/01/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Dim 9 Avr - 17:29

Le petit campement prenait forme, façonné de cuir de dragon, de piliers faits des troncs de palmiers abattus, et de la bonne vieille cabane un peu souillée, à laquelle Siv et Davarion s'était affairés à donner un coup de jeune, après la première nuit destinée au spiritisme.

Ils avaient nettoyé le sang à l'eau de mer sur les murs de bambous, secoué les vieilles fourrures dehors, et brulé un peu de sauge dans un petit bol pour améliorer l'odeur comme pour en purifier les forces.

La cale était pratiquement vidée, hormis quelques provisions au cas où il leur faudrait rembarquer d'urgence, pour une raison ou l'autre. Greta s'était attelée à fumer le grand thon, sa joie un peu gommée par une rebiffade de la capitaine quant à la partie de pêche à la ligne risquée de la jouvencelle.

Il ne restait qu'à préparer de quoi réparer les flancs du navire, bien endommagés, et, surtout, pousser plus avant l'expédition pour au moins trouver une source d'eau pure. Après tout, jour après jour leurs réserves d'eau claire diminuaient. Une intempérie subite les avait empêché de partir juste au moment où ils le prévoyaient... mais Siv comptait bien inciter à la poursuite de l'exploration sitôt que possible. D'autant que la capitaine avait concédé qu'une bonne équipe pouvait bien partir à trois, plutôt que quatre, une concession qui les aiderait sans doute à être plus productifs.
Revenir en haut Aller en bas
Siv

avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 15/01/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Lun 10 Avr - 0:27

Une petite équipée s'était décidé, après bien de l'attente et des péripéties, à pousser l'expédition plus avant. Ils avaient bel et bien trouvé une source, tout au flanc sud est de la montagne de la seconde péninsule, suivant son flanc.

Mais, ensemble, Eleis, Lûle, Mikael, Gendryl, Samuel, Davarion et Siv s'étaient attardés en une caverne contenant quelques dragons redoutables, deux morts-vivants et une wyrm d'ombre, appâtés par un trésor. Après quelques tentatives, il avaient vaincu les obstacles, et Lûle avait eu à faire avec un coffre piégé. Mais... Ils avaient pu récupérer dans le coffre quelques objets. Parmi ceux-là, un parchemin, celui de Balastan, et une paire de botte qui semblait toute faire pour Aethyr (et qui les avait obtenu ultérieurement d'ailleurs, passant de Lûle à Siv, et de Siv à sa soeur de clan en une même soirée), en sus d'un énigmatique crâne doré.


Ils étaient rentrés au camp, pour panser leurs plaies, discuter un peu. Un grand dragon aux écailles luisantes, reflétant le soleil, avait troublé leur repos, après avoir tourné un temps au dessus du camp. Samuel prêchait d'aller à sa rencontre pour l'occire, cependant ce semblait inconsidéré en sous nombre. Mais la discussion entre Gendryl et Siv s'était un peu avivée, sur des questions qui démangeaient : l'équipage n'avait toujours aucune réponse sur sa mission. En aparté, les deux concernés avaient fini leur discussion, et Siv s'était évertuée d'apaiser Davarion, suivant leur échange. Son objectif n'était pas de rebeller l'équipage contre ses maîtres, elle l'avait réitéré et bien mis l'emphase durant leur échange.

Mais elle n'avait pas passé trop de temps à pondérer... Mikael avait fait une trouvaille, et dare dare elle l'avait suivi, laissant à la traîne le pauvre Davarion, se pressant près de ce qui s'avèrerait, ils le découvriraient plus tard, un sable mouvant...!

Mikael avait paniqué, mais c'était sans trop de palabres réconfortantes que Siv l'avait calmé. Le temps était de l'essence, et l'action était indispensable pour se tirer de là. Ensemble, ils avaient navigué le dédale souterrain, marquant le tracé de leur aller de bandages, avant de refaire surface.

Peu avant de se mettre à plancher sur le dédale supérieur, à naviguer, Siv présumait, de la même façon, Aethyr les avait rejoint et elle lui avait remis la paire de bottes. Mais un dragon squelettique les avait sentis. Siv demeura embourbée, coulant vers les souterrains pendant que Mikael et l'elfe détalaient vers le camp. Plus tard, elle fut rejointe par l'elfe, et assumait que Mikael avait pu tailler sa route sauf, vers le camp. Elle serait, assurément, quitte pour une surprise en rentrant.

Aethyr et elle avaient navigué le dédale de la surface, assez prudemment pour marquer le chemin de pièces, parchemins et bandages, sans attirer les dragons squelette, et avaient récupéré un troisième parchemin, celui d'Apolith, en sus d'un artefact qui avait fait briller les yeux de la chamane, lui promettant qu'elle ne raterait plus grand enchantement dans le campement : de quoi rendre ceux qui en auraient besoin bien heureux... et de quoi lui permettre d'achever sa propre armure sans hésitation, pour une fois.

Ensuite, les deux soeurs de clan s'étaient promises de naviguer l'ile ensemble. L'une, dans la pénombre, l'autre, sous forme de corbeau. Elles n'étaient pas là en vacance, elles étaient riche d'une mission, et cela signifiait beaucoup, pour l'une et l'autre, orientées par nature comme par leur vocation sur la réalisation du Devoir.

Elles avaient trouvé une stèle très instructive... dont la chamane avait transcrit le contenu pour le confier à Aethyr. Quoi qu'en disent, ou n'en disent pas les maitres à bord, leur action à venir était écrite dans la pierre, et aurait été connue tôt ou tard. Après conciliabule, Aethyr devait laisser le parchemin transcrit au campement, Siv se promettant de laisser une note à Gendryl. Ainsi qu'ils s'étaient engagés auprès d'Elias, peut-être pourraient-ils désormais expliquer sans trahir leur promesse. La stèle aurait été découverte, après tout, tôt ou tard.

Puis le duo d'éclaireuses avait exploré tant que possible tout les racoins de l'ile. Elles s'étaient permis de pousser tant que leurs dons le leur permettait.

Elles avaient, ensemble, croisé le chemin de bien des créatures, discrètes l'une et l'autre pour ne pas attirer leur attention. Elles avaient trouvé une seconde caverne, vide de secrets et de coffre celle-là. Avaient déniché le grand dragon qui avait survolé le camp, une wyrm ancestrales aux écailles d'or. Adjointe de deux coffres, recelant probablement d'autres artefacts et parchemins.

Et, plus loin, elles avaient trouvé un autre parchemin au sol, celui de Xunil, avant, tout en bout du crochet de l'ile, déniché un autre de ceux-là, celui d'Eliel, sous un rocher : il faudrait monter une belle expédition, pour le récupérer, et déplacer le roc immense, les furtives n'en ayant pas la force.

La chamane s'offrait des escales en lieu sûr, prenant pause de ses métamorphoses de temps à autre. Elle était rentrée au camp, ainsi que l'elfe, sans une égratignure, pour trouver Mikael en triste état, à son grand dam, et un drake drôlement près du feu. Après avoir disposé du petit dragon, Siv s'était précipitée pour endiguer le pire des blessures : faire des attelles aux os brisés, panser les plaies saignantes par magie, laver le tout. Mikael se réveillerait très endolori, mais pansé et dévêtu de sa tenue dont il ne restait rien, niché dans les fourrures d'une tente, en sûreté et soigné au moins.

Quand l'adolescent serait hors de danger, elle s'attellerait enfin aux bilans, même si le récit de leurs escapades précédentes ne seraient pas un secret : elle se serait fait un point d'honneur de les narrer en détail si l'un et l'autre voulait. Si elle avait confié à Aethyr la charge de la cartographie. Son devoir, à elle, demeurait de partager les savoirs.

Revenir en haut Aller en bas
Siv

avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 15/01/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Lun 10 Avr - 0:37

Elle avait réfléchi un moment, avant de préparer une petite affiche publique.

Citation :
-Une source d'eau a été trouvée, à flanc de montagne au sud est. S'y rendre seul est dangereux, du coup il faudra prévoir des expéditions pour ramener de l'eau au besoin.

-Une stèle contenant des instructions pour accomplir notre mission, soit retrouver l'écaille, a été retrouvée, et son contenu retranscrit. Les ordres d'Eleis et de Gendryl, concernant ces consignes, sont à venir.

-Des parchemins évoquant le nom des anciens dieux sont disséminés sur l'ile. Quatre de ces parchemins (Zator, Balastan, Apolith et Xunil) ont été ramassés et sont en possession de Siv. Un cinquième a été déniché en bout d'ile par Siv et Aethyr. Mais, coincé sous un rocher et très entouré par de nombreuses créatures, il faudra lancer expédition pour le récupérer (Celui d'Elyel). Les deux autres manquants peuvent se trouver près des coffres voisin de la wyrm ancestrale dorée et de la grande arche, accessible faisant le grand tour de la montagne, zone visible depuis la source d'eau potable. Si vous trouvez un parchemin, communiquez le immédiatement. La découverte, et la conservation de ces parchemins, comme présumé, peut être vitale à la réussite de notre mission. Ces parchemins semblent se corréler à l'histoire contenue dans les "Consignes" de la stèle, et l'endroit où ils sont nichés se corrèle un peu à l'essence du dieu cité.

-Nous avons été survolés par ce que je pense être la wyrm ancestrale dorée. Il est probable que les dragons aient repéré notre campement, et envisagent d'attaquer. Soyez prudents.

-Deux artefacts ont été retrouvés dans les coffres : une paire de botte facilitant la discrétion mais rendant plus maladroite (en possession d'Aethyr, la plus discrète de nos éclaireuses, qui saura en faire excellent usage). Et des gantelets facilitant l'enchantement. Je (Siv) pourrai donc procéder à des enchantements sans ratés dès lors, et vous pourrez adorner armes, armures et autres d'enchantements choisis, sans inquiétude.

-Et ne vous aventurez pas délibérément dans le sable mouvant : nous avons tracé le passage mais, le contenu du coffre visible a été récupéré. Si vous y tombez, ne paniquez pas, tracez votre chemin dans le dédale souterrain avec de menus objets : bandages, parchemins, pièces, jusqu'à trouver le terrain sûr menant à la sortie et la surface.

-Notez que nous faisons face à diverses créatures, mais notez aussi que : les drake (bébé dragons), dragons ordinaires rouges, sont résistants au feu mais faible au reste, que les dragons d'os, très résistants, ont faiblesse légère de feu, que les wyrm empoisonnent et ont faiblesse légère d'énergie, et sont tout à fait immunes au poison. Que les wyrm d'ombre sont quant à elles vulnérables au poison mais résistantes au reste. Et que les dragons serpentins bleus n'ont pas de résistance spéciale, mais, ils semblent très, très résilients et forts.  Des dragons des marais existent également, sur la plage voisine des sables mouvants, et près du parchemin d'Elyel. Ils font de bonnes montures, si Samuel voulait tenter d'en dompter un pour satisfaire son style de combat.
Revenir en haut Aller en bas
Aethyr

avatar

Messages : 313
Date d'inscription : 06/03/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Lun 10 Avr - 10:28

Citation :




La hutte représente le campement.

Les coffres sont verrouillés et gardés par de nombreux dragons. La wyrm dorée est perchée sur le flanc des montagnes en allant vers ces coffres. L'un d'eux est gardé par ailleurs par une grande wyrm verte (ancienne) qui semble redoutable. Nous présumons qu'un parchemin se trouve dans chacun des coffres et nous en aurons besoin.

Le parchemin est celui qui est coincé sous roche, tel qu'indiqué par Siv. Une wyrm des ombres et deux dragons rôdent tout près.

Le crâne indique l'endroit où se trouve une créature humanoïde, juste à côté de l'emplacement du parchemin portant le nom de Xunil, que nous avons déjà rapatrié. Il est possible que cette créature possède un artefact, mais je la devine puissante, sans compter tous les dragons et toutes les wyrms en chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Siv

avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 15/01/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Lun 10 Avr - 21:09

La chamane avait passé la journée avec le livre des consignes, et son quatuor de parchemins. Il n'avait pas fallu tant de temps pour qu'elle dise, plutôt en aparté cette fois vu la nature austère de son étude. Elle était plutôt guillerette. Il était question, pour qui l'interrogeait, de "peut-être avoir deviné un ordre", concernant les parchemins, chose qui ne ferait peut-être pas grand sens, pour la majorité, attendant les explications de Gendryl et d'Eleis.
Revenir en haut Aller en bas
Greta Skryd'Kadn, Ansgar

avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 33
Localisation : France

MessageSujet: Re: Le Périple   Mar 11 Avr - 5:33

Depuis les remontrances sévères qu'elle avait subie, la jeune fille avait fait sa part du travail sans broncher.

Elle restait souvent seule dans ses tâches, se mettant très tôt au travail pour que tout le camp fonctionne sans que personne d'autre qu'elle n'ait à s'en soucier, faisant qu'à son grand regret, elle ne croisait presque personne.

Les provisions étaient régulièrement cuisinées et mises à disposition de tous. Elle avait préparé les clous et vis qui seraient inévitablement utilisés par les charpentiers qui voudraient reconstruire le bateau. Et enfin, elle avait selon les conseils de Siv, tendu des bâches pour recueillir l'eau de pluie. Les précipitations étaient abondantes, elle n'avait pas tardé à remplir toutes les réserves au maximum et l'approvisionnement en eau douce n'était plus vraiment une inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
Lûle

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: Le Périple   Mar 11 Avr - 14:25

Depuis son arrivé sur l'île l'elfe sylvainne n'avait pas manqué de se montré utile. Que ce sois pour ses talents en charpenterie, ses qualités de serrurière, de bûcheronne, de traqueuse et de guerrière elle avait montré ses nombreuses qualités qui faisait sa place dans l'expédition. Bien que plus chanceuse que la majorité des autres membres d'équipage, c'était un jours sombre pour l'elfe.

En repérage avec son jumeau un peu plus à l'est sur l'île, l'elfe tomba dans un piège. Bien occupé à chassé le dragon qui voulait leur peaux elle n'avait pas remarqué le stratagème derrière elle et s'y laissa avoir. C'est le visage consterné de Lôle qui vue chaviré sa soeur dans le trou caché sous un tas de branches. Sans même un crie de stupeur l'elfe tomba à la renverse. Que ce sois sa chance qui avait quand même un peu opérée, Lûle tomba dans le cratère remplis de pics de bois accérés. C'était alors l'épaule gauche de l'elfe qui tomba en premier faisant traverser son bras en plein centre d'un pic de bois. La douleur si vive envahis l'elfe que le reste de son corps tomba mollement contre le sol. Un second pic aussi dangereux frôla le corps de l'elfe qui était protégé par son armure d'étain la renfonçant contre son flan.

Le reste du corps qui avait presque évité en totalité le reste des pièges en frôla un au niveau du torse. Le flanc droit de l'elfe protégé par son armure d'étain reçu le choc et se déforma sous la force de l'impact. Le bras empalé et encore sous le choc de l'impact l'elfe lança un regard de supplication vers le ciel pour voir le visage de son frère. Les cries d'agonie de la fin de vie d'un dragon envahissa l'espace. Le visage stupéfait de Lôle apparu au dessus du trou ou était tombée Lûle. Sans attendre le frère descendis avec précaution pour sortir sa soeur de cette fâcheuse position. En la hissant sur son dos et en escaladant la parois il réussis à l'assoir contre un arbre. En la soulevant il était libéré son bras du pic de bois qui l'avait transpercé des deux bords. Rapidement il entrepris de mettre un pansement de fortune avant de soulever à nouveau sa soeur dans ses bras. Sous les grognements de dragons qui revenait hanté l'endroit, l'elfe pris la poudre d'escampette en direction du campement, transportant sa soeur qui avait perdue connaissance sous la perte de sang importante qu'elle subissait.

Les vêtements verts de l'elfe pris rapidement des teintes  de bruns sous le sang abondant qui sortait de la blessure béante. En arrivant au campement ce fût la surprise pour Sklenar qui chassait des dragoneaux non loin. S'informant rapidement de la situation et de l'état de la blessée, il entrepris dans un acte de don de sois, de guérir rapidement la blessure avec sa magie. Sortie de danger, l'elfe affaiblis se réveilla en gémissant. Son flanc écorché lui faisait encore un mal de chien et l'élancement dans son bras la paralysait encore. Sa journée avait été gâchée bien certainement par ce malheureux événement.

On demanda alors d'informer la capitaine et le second de ce qui c'était réellement passé.

" Capitaine, un piège composé d'un trou et de pic acérés à été trouvé sur le chemin à l'est menant vers l'étendue de sable mouvant. Ce piège à été conçus pour les humains et est de taille à seulement recevoir un autre humain. Des ossements d'elfes jonchait le sol. Ma chute à libéré le trou des branches qui le cachait, mais il faut prévenir les autres membres de l'équipage que d'autre piège de la sorte peuvent exister. Je serais sans doute incapable de fonctionner normalement ni de chassé pour les prochains jours, quand la santé me le permettra je me concentrerais donc sur le bateau. Lûle"
Revenir en haut Aller en bas
Siv

avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 15/01/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Mar 11 Avr - 21:05

Siv s'était repliée sur ses études, s'intéressant à l'anatomie des dragons après avoir poursuivi son analyse des parchemins, confiés à Gendryl désormais. Elle vaquerait à sa fonction au besoin, irait aider à la demande, mais elle avait semblé s'abstraire dès lors. On irait la quérir si on avait besoin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Eleis Morgane, Ansgar

avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 03/04/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Ven 14 Avr - 10:51

Depuis leur arrivé sur cette ile draconique, tout ne c'était pas passé comme prévu. Que ce soit le naufrage, les blessés et les prises de bec. Mais ils devaient se concentrer pour arriver à leur but, ce qui était le plus intéressant. Ce soir-là, elle prit la peine à rappeler la raison de leur présente ou l'annoncer a ceux qui ne l’avaient toujours pas entendu.


Quand vous vous êtes embarqué pour cette mission, j'ai été clair, elle est de la plus haute importante mais je ne pouvais en expliquer la raison. Je ne pouvais pas laisser le plan se raconter et prendre le risque qu'il tombe dans de mauvaise oreille. Maintenant, laissez-moi-vous éclairer maintenant.

Comme vous le savez... ou pas, si nous nous sommes retrouvées sur cette ile maudite cette dernière année c'est suite au gros bordel du continent. Tout ce que nous avons connu, les civilisations, nos villages, les groupes connus, tous ont été détruit par les déchirures et arriver de hors de démons et créatures contre nature. Nous avons du fuir par désespoir, ou espoir de rester en vie... Mais Soyons franc, jusqu'à maintenant, nous n'avons pu aspirer qu'à survivre. Que ce soit les seigneurs, les monstres et malédiction qui nous tombe dessus, nous ne ferons pas long feu. La colonie a déjà passablement diminué.

Bien franchement, je ne suis pas la mieux placer pour expliquer ce genre de connerie de voile et divinité mais voilà ce que je crois. Nous avons subi sans broncher une stratégie aussi vieille que le monde : Diviser pour mieux régner. Nous savons que les seigneurs ont reçu leur puissance d’une entité supérieure qui a agi pour semer le chaos et le garder ainsi. Comme nous avons attaqué par ces angles démoniaque en mer pour nous faire esclave, on peut conclure que bien de nos confrères sont maintenant sous  leur joug, ou bien serve les seigneurs, ou bien sont… mort. On peut bien ce douer que cette situation ne s’améliorera pas…

Mais voyez-vous, nous ne sommes pas les seule à aspirer à mieux, de souhaiter revoir l’humanité se reconstruire. Elias m’a mise au courant des dangers de l’ile et ce qu’elle cache. La possibilité de faire une arme apte à tuer un dieu, ce dieu de chaos, peut-être ce chef démonique, qui peut affirmer connaitre vraiment un dieu ? Quoi qu’il en soit, nous sommes ici pour donner une chance à l’humanité de se rétablir et reconquérir le continent.

Avant même de songer à l’étape suivante, nous devons mener à bien cette mission et surtout, être en mesure de revenir. Alors on place les égos de côté, les susceptibilités, et idée loufoque de faire un élevage de dragon… et on se met au travail ! Vous avez tous votre utilité dans ce groupe et on ne s’aime peut être pas tous, mais on s’en fou, on doit collaborer.

Nous donner ramasser au moins 1500 planches, et 400 lingots de fer pour réparer la coque.
On ne touche plus aux réserves du navire, du moins autant que possible. L’expédition dure plus de temps que prévu et on doit se rationner. On a de la viande et du poisson à porter de main et tenté de voir si on peut trouver des plantes ou fruit sur cette. On doit pousser plus loin nous recherche. Je sais que plusieurs d’entre nous sommes blessés, moi la première, on doit simplement mieux se préparer.

Il ne reste plus qu'a monter nos manches, aiguiser nos lames et se montrer plus ruser que ces dragons.
Revenir en haut Aller en bas
Siv

avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 15/01/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Mar 18 Avr - 10:32

Le discours de la capitaine n'avait peint aucune stupeur sur son visage, et la chamane entendait s'y plier. Siv économisait surtout ses réactifs. En quantité limitée, et comme la mission semblait se prolonger, il semblait malavisé de les gaspiller sur de simples chasses. Elle n'utilisait plus que son grimoire druidique pour ramener, sporadiquement, de la viande de dragonneau. Quant aux ressources, elle n'aurait plutot que gâché tant des planches que brisé des outils : exploiter la terre et la forêt de la façon la plus primaire n'était pas sa plus grande force. Elle préférait laisser les autres faire plutôt que gâcher des ressources précieuses.

Plus tôt, elle avait montré à Greta un cocotier, pas si loin du campement. Resterait à voir s'ils demeureraient là assez longtemps pour que les fruits mûrissent.

Entretemps, la chamane attendait son heure, alors que le quotidien s'établissait dans le campement. Soigner les uns et les autres comme elle pouvait, se documenter sur les dragons, autrement, elle demeurait en retrait.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Samuel Boucher, Eodh

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 17/03/2017
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Le Périple   Sam 22 Avr - 10:50

Depuis plusieurs jours, suite à la demande du Capitaine, Samuel avait fait de multiples voyages a la mine au sud de l'ile, rapportant le plus de fer possible à chaque fois. Il avait ensuite fait des lingots avec ceux-ci. On pouvait voir approximativement un millier de lingots près de la forge, Il ne restait plus qu'a se servir pour effectuer les réparations de l'Affranchi. Après avoir travaillé sans relâche il alla se reposer dans son abris de fortune au nord de l'ile, sur la plage. Samuel semblait un peu déçu du manque d'organisation concernant l’exploration de l'ile, cela pouvait se voir dans son visage cependant il gardait le silence a ce sujet par peur de décevoir la Capitaine à nouveau. "Je serai dans mon abris si l'on me cherche!" avait-il dit.

(Envoyer moi un message privé sur le forum pour me réveiller! je vais recevoir le message sur mon cell et je viendrai me connecter! voila vous avez un moyen pour réunir plus de monde quand vous allez vous logger! A+ in game)
Revenir en haut Aller en bas
Lôle, Elfe



Messages : 7
Date d'inscription : 25/06/2015

MessageSujet: Re: Le Périple   Sam 22 Avr - 14:47

Lûle et Lôle avaient du temps à perdre et sont allé explorer le restant de l'ile.
Il trouvèrent un autre parchemin au nom d'Altheia, des décorations originales ainsi qu'une cape doré que la Wyrm d'or avait sur elle. Et finalement, une torche qui semble ne jamais s'éteindre.
Le tout avait été déposé dans un coffre devant la tente de la capitaine.
Il ne semblait manquer que de trouver le mot pour entrer dans le supposé portail...
Revenir en haut Aller en bas
Lûle

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: Le Périple   Lun 24 Avr - 13:18

N'ayant plus grand chose à chassé, les deux sylvains s'étaient assis près de la petite boite en bois qui contenait les 7 parchemins ramassés. En congitant tranquillement une remarque fût faite par Lûle à son jumeau, celui-ci rétorqua par une autre remarque.

Un mot laissé à l'équipage et bien sur, à la capitaine avait été laissé au campement.

Les sept dieux qui sont inscrit sur les parchemins sont:

- Zator l'audacieux
- Balastan l'avide
- Apolith le dévoué
- Elyel la protectrice
- Xunil la fourbe
- Altehia la destructrice
- Posil le brutale

En ordre d'apparition dans le texte de légende nous avons vue les références à ses sept dieux en cette ordre:

Balastan Xunil Zator Elyel Altheia Posil Apolith Zator Balastan
Revenir en haut Aller en bas
Lôle, Elfe



Messages : 7
Date d'inscription : 25/06/2015

MessageSujet: Re: Le Périple   Mar 25 Avr - 1:01

Suite à tout ce qui s'était passé, Lôle décidât de prendre les choses en main.
On pu le voir passer des heures et des jours à cogiter intérieurement, écrire et effacer dans un livre, manger de la viande de dragon, tourner autour du feu en pensant, faire des essaies de système de poids et contre-poids, manger de la viande de dragon, faire de longues marches de réflexion autour du campement, faire des essaies et erreurs de comptage avec des brindilles, rager contre lui-même pour ensuite se réjouir de sa réflexion, changer de livre quand celui-ci était plein, manger de la viande de dragon, faire des dessins sur le sol avec un bâton, juste pour passer le temps..(c'est important de se changer les idées), manger de la viande de dragon, changer de position afin de voir les choses sous un nouvel angle, jeter son livre dans le feu de rage, pour se dépêcher d'aller le chercher avant qu'il brûle, être tellement absorbé par ses pensées qu'il croque dans son livre pensant que c'est de la viande de dragon..et...manger de la viande de dragon
.
.
.
Puis...un bon après-midi, pour ceux étant présents, ils purent voir que Lôle se sentait enfin prêt. Un regard confiant, il rangea ses outils de cogitation, pour quitter le campement. Pour ceux l'ayant suivis, ils purent voir Lôle se rendre à l'endroit où le portail se trouvait. Il s’installa au bon endroit et dit....:

"42"

Après quelques petites secondes d'attente, se rendant bien compte que ce n'était pas la clé de l'énigme, il haussa simplement les épaules avec son regard typiquement neutre.
Il sorti de sa besace un morceau de viande de dragon et le mangea en retournant non-nonchalamment au campement.
Revenir en haut Aller en bas
Batman

avatar

Messages : 1168
Date d'inscription : 08/02/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Mar 25 Avr - 21:51

La réponse n'avait pas été 42... Mais le Cavalier, Samuel, avait trouvé premier, la réponse malgré tout. Une lourdeur s'était alors ressenti sur l'île. Alors que traversant le portail à quatre, seul deux personnes en revint.
Revenir en haut Aller en bas
Batman

avatar

Messages : 1168
Date d'inscription : 08/02/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Mer 26 Avr - 11:06

Le groupe composé de Samuel, Mikael, Lûle et Eleis avait finalement atteint le portail. Devant le portail, ils trouvèrent les syllables gravé de Az et Pax, concordant avec 5 des 7 lettres nécessaire à la composition du mot.

Après plusieurs essaies diverses, c'est Samuel qui trouvera la réponse. Alors qu'il dit à voix haute Beazpax. Il disparu devant ses collègues. Suivit de Lûle, Eleis et Mikael.

Ils y rencontrèrent une gargouille des premiers temps, Orfindel qui ne se présentera qu'à la fin, à Lûle qui lui poserait la question. Expliquant que pour révélé le pont caché menant à Beazpax, le dragon constitué de l'énergie magique de tous les anciens Dieux réunis.

Les conditions de succès pour les épreuves unitaires étaient les suivantes :
1. Chaque épreuve sera différente en fonction de la personne, l'épreuve se formant autour de ce que connait la personne. Cela peut-être autant physiquement, psychologiquement, un mélange des deux ou quelques choses de complètement différent.

2. Une seule personne peut passer le portail. Si une deuxième personne tente de rentrer, les deux participants seront déclaré tricheur et finiront transformé en statue de pierre.

3. Sur neuf épreuves, il faut un total de cinq victoire pour accéder au parchemin de sort magique.

4. Chaque échec résultera en solidification de la personne échouant. Elle devient donc une statue.

5. Les personnes transformés en statue pourront revenir à elle-même lorsqu'un total de 5 victoires sera accumulés.

6. Dans le cas d'un nombre de victoire insuffisant, ceux ayant réussit leur épreuve, pourront tenter l'épreuve d'un ayant échoué pour augmenter le ratio de victoire. Si la personne échoue, il deviendra statue aussi, jusqu'à l'épuisement du nombre de participant, l'abandon ou la réussite. Seule un succès ramènera les statufier.

Les épreuves - Partie 1

La première épreuve : Jeu psychologique
C'est Mikael le premier qui décida d'accompagner Orfindel dans les multiples épreuves solitaires que le groupe devrait affronter.

À peine arrivé, le jeune garçon rempli d'entrain, pris connaissance de son épreuve. C'est le regard terrifié au début, qu'il prit un moment de réflexion. Puis, le résultat se termina en moins de cinq minutes. Ayant confiance que les prochains réussiront, il accepta sa défaite en abandonnant avant même d'essayer.

Il réapparu dans la pièce principale, statufié, le visage embêté, avec une expression désolé.

La deuxième épreuve - Chasse au trésor contre le sablier
C'est Lûle qui prit la seconde épreuve. À peine arrivé, qu'elle pu prendre connaissance de l'épreuve via un livre explicatif. Elle possédant 15 minutes, pour réunir 7 artefacts en or dans un immense palais.

L'épreuve aura été éreintante pour l'elfe, qui devait courir à gauche, parfois à droite, trouver les bons escaliers et fouillé chaque pièce du bâtiment.

C'est avec un temps restant de 8:33 qu'elle aura trouvé le dernier artefact en or.

Elle revint donc, dans la pièce centrale, avec le succès sur les lèvres.


La troisième épreuve : Une épreuve de vitesse
C'est Samuel, moyennement confiance, qui pris part à la troisième épreuve. Voyant que Lûle avait réussit, mais que Mikael avait échoué, il restait indécis alors quant à son épreuve.

C'est en arrivant dans l'immense endroit, qu'il resta l'air perplexe. Orfindel viendrait alors, lui expliquer qu'il possédait 10 minutes, pour atteindre son objectif, une épreuve de vitesse, faite pour un cavalier... Malheureusement sans monture cette fois.

Après une course éfreiner, c'est en voyant la sortie que confiant, le jeune homme fonça tête baissé. Malheureusement, le sablier ayant atteint sa limite et avec une extension de 30 secondes dont ne sait pourquoi, le jeune homme, voyant la sortie, perdit contrôle de ses jambes. Celle-ci se figère alors de pierre.

Dans un rictus mal à l'aise, il demanda une dernière question à Orfindel. À laquelle, il trouva réponse avant de se transformer en statue de pierre, dans sa position de combat initiale. Il réapparu dans la pièce principale, figé.

Lûle le voyant apparaître lui posa des questions, restant sans réponse. Elle devina assez rapidement, que sous l'armure scintillante du guerrier, l'homme était devenu de pierre...
Revenir en haut Aller en bas
Lûle

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 21/04/2015

MessageSujet: Re: Le Périple   Jeu 27 Avr - 12:38

Après avoir réussis son épreuve l'elfe réalisa qu'ils étaient bientôt proche de la dernière étape. Dans le calme du campement elle décida de prendre la barque sur la plage et allez faire un petit tour sur le navire qui était niché dans les récifs. Comme la marrée était haute, l'elfe put remarqué le bout des récifs dépassés de l'eau, le bateau était bien prisonnier des rochers.  Elle retourna alors sur l'île pour s'organiser.

Un mot avait été laissé proche de la tente de Greta.

- Chère Greta, j'ai besoin que tu nous façonne avec le fer ramassé des centaines de petit clous. Aussi pour déloger le bateau des récifs il nous faut des pioches en quantité, je ne sais pas si c'est le travail des bricoleurs ou des forgeurs, car Samuel est maintenant une statue pas très loquasse. Lûle

Après avoir écrit ce petit mot, l'elfe chercha quelques potions d'explosions de faible intencité, ne trouvant que des grosses potions, l'elfe se retourna une fois de plus vers le campement pour laissé une mot cette fois si devant la tente du couple discret de Davarion et Siv.

- Davarion, pour déloger le bateau de sa fâcheuse position nous avons besoin d'une vingtaine de potions d'explosion mineure, si tu peux l'ai faire et l'ai déposé dans un coffre ce serait apprécier. Lûle.
Revenir en haut Aller en bas
Batman

avatar

Messages : 1168
Date d'inscription : 08/02/2016

MessageSujet: Re: Le Périple   Ven 28 Avr - 9:48

La quatrième épreuve - Le tableau de chasse
C'est Lôle qui prit la place de la quatrième épreuve. Il lui fut expliqué qu'il devait accumuler un total de 100 points. Son épreuve constituait à exterminer des vagues de monstres.

Chaque rangée étaient constitué d'une section gauche et droite. Chaque rangée avait un pointage différent annoncé d'avance, ainsi, en effectuant les deux côtés d'une rangée, il était possible de doubler le pointage d'une section.

La première, valant 10 points.
La deuxième, valant 15 points.
La troisième, valant 25 points.
La quatrième, valant 50 points.
La cinquième, valant 100 points.

Lôle s'équipa et entama la rangée de 15 points à droite. Voyant la facilité, il finit alors la rangée entière, cumulant facilement 30 points.

C'est alors qu'il décida de prendre une rangée de 25 points, celle de gauche. Mauvaise surprise. Si au par avant, il avait affronté 9 trolls et 1 titan, ensuite 10 terathans guerrier. Il se trouvait maintenant face à 3 dragonneaux, 4 dragons, 2 wyverns et 1 dragon d'os.

Le combat sera long et ardu. Mais il finira par vaincre les créatures, cumulant maintenant 55 points.

Épuisé de son combat, il décida de prendre le relais avec avec la rangée de 10 points à droite. Des orcs avec deux shamans prirent place dans le combat. Le combat dura quelques secondes, la puissance de l'elfe ne faisait aucun doute face au niveau de ses créatures.

Cumulant maintenant 65 points, il décida de prendre le côté gauche cette fois. Voyant des skelettes diformes et quelques squelettes mages, l'elfe ne se posa pas plus de question. Un menu bas de gamme. Il fonça tête baissé, enchainant les coups tournoyant quand soudain... L'un des mages fit un lien de sang. La puissance de l'elfe se retourna contre lui, prenant son envole durement contre le sol.

Les créatures se jetant sur lui, on croirait à un viol collectif pendant un moment. L'elfe destabiliser et rouer de coup, commençait à prendre un certain mal. Finalement, l'effet de la malédiction terminé, il se releva bondissant, dans un dernier tournoiement, abatis les créatures.

C'est finalement, dans cette salle qui fut la plus difficile pour l'elfe, malgré le fait niveau, qu'il cumula 75 points.

Il décida alors, de finir la rangée de 25 points, profitant de la prudence plutôt que de prendre les rangées de points maximum. Il se trouvera confronter à liche, zombie putréfacte, golem de chair et un dévoreur de cadavre ressemblant à une blatte géante.

Finissant son combat glorieusement, c'est couvert de résidus de créature diverses et une accumulation de fatigue, que l'elfe revint à la salle des épreuves. Le portail se détruisit. Le score était maintenant à 2 victoires pour 2 défaites, l'elfe venant égalisé le score.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Périple   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Périple
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» TEMOIGNAGE: Récit du périple d'un Français à travers le Tibet
» Odyssée
» Les voyages d'Abraham selon la Bible et le Coran
» [6ème] Poésie et voyage
» Carte intéractive du voyage d'Ulysse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Mystiques UO :: L'Île, le nouveau monde :: Quartier portuaire-
Sauter vers: